30 ans après Révélation, Les Cullen et leur entourage débarquent en Californie...quel sera leurs destin?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une ballade pas comme les autres |PV Reese

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Dim 5 Juil - 17:41

Je venais d'arriver dans cette nouvelle ville...encore une. Mon père m'avait dit que cela serait la dernière fois qu'il me faisait déménager. J'en avais assez de voyager...pourtant il y en a qui tueraient pour pouvoir voyager autant que moi. Mais moi je n'y vais pas en croisière, ni à l'occasion de vacances. C'est pour aller faire la guerre que je devais constamment changer d'endroit.

Mon père était pilote de l'air...il faisait ce métier que des milliers de petits garçons voudraient faire lorsqu'ils seraient plus grand. Piloter un avions de chasse quelle classe...d'ailleurs c'était aussi pour cela que maman l'avait épousé. Mais moi dans tout cela? Je n'avais pas d'ami...je vivais dans une espèce de cage dorée dans laquelle je me sentais prisonnière.

Pauvre petite fille riche direz-vous...peut-être, mais je préférerais avoir une famille bien composée et une vieille maison dans laquelle nous serions heureux plutôt que dans ces grandes ambassades ou il n'y a aucun humain digne de ce nom...Dedans il n'y a que des machines de guerre, des gens qui ne sont plus capables de sourire, des gens froids qui ne supportent pas les enfants.

Depuis l'accident de l'ambassade papa m'avait pas mal épargnée et pour me faire plaisir il avait décidé d'acheter cette maison immense en Californie.

"Tiens ma fille, cette maison est pour toi et moi."

D'un oeil terne j'avais regarder l'immensité de cet endroit...tout ça pour deux lui avais-je dis d'un ton agacé.
Décidément il voyait tout dans la démesure! Ce n'était pas un américain pour rien! Il y avait une femme de ménage qui passait de temps en temps mais elle ne me parlait pas alors c'était comme si j'étais seule.

Il y avait beaucoup d'activité dans la rue ou j'habitais...je regardais souvent à la fenêtre pour voir les enfants qui jouaient au ballon entre eux. Pff comme j'aurais voulus pouvoir vivre aussi simplement qu'eux...n'avoir jamais été confronté à la misère humaine, au feu et au sang. Je détestais mon père de m’avoir offert cette vie. Depuis que j'avais faillis mourir il se montrait toujours aussi mielleux avec moi, me rapportant de nombreux présents à chaque fois qu’il rentrait de batailles. Mais moi je ne voulais pas de cadeaux ! Je voulais un père point !

Cette maison m’effrayait, elle me renvoyait à ma solitude contente, je voulais la quitter pendant quelques heures.
Alors je décidais de sortir…je n’avais encore rien visité de cet endroit ou j’allais habiter à présent. Je pris ma douche et me changeais…il faisait très beau dehors alors j’optais pour un simple pantalon de lin couleur kaki, un débardeur blanc puis par-dessus un chemisier à manche courte de la même couleur.

S’habiller en blanc pour aller dans la forêt ? Ce n’était pas des vêtements qui craignaient d’être salis rassurez-vous. En guise de chaussure je prenais ma paire de Convers Kaki elles aussi et coiffait mes cheveux blonds. Ma mère avait les mêmes que moi…
En sortant j’écrivais un petit mot pour prévenir mon père si éventuellement ce dernier rentrerait plus tôt…ce dont je doutais fortement.
Prenant mes petites jambes pour aller jusque dans la forêt, je savourais ce grand espace…en ce lieu je me sentais revivre…je détestais les espaces clos, j’avais l’impression de mourir lorsque je restais enfermé.
J’avais beaucoup de chance d’habiter non loin de cette grande forêt, c’était idéal pour souffler un peu ! Je m’enfonçais dans la forêt lorsque je vis quelque chose bouger dans les fougères. Intriguée j’avançais en direction du bruit…peut-être était-ce un petit animal coincé dans un piège ou quelque chose comme cela ? Mais c’est alors que j’entendis un grognement.
Je m’immobilisais alors…là ce n’était plus drôle du tout. Ils avaient des fauves dans cette forêt ? Pff quelle touriste je faisais parfois ! Je me mis à reculer doucement sans faire de mouvement brusque afin de ne pas exciter l’animal. Mais je sentais qu’il m’avait sentit. Il fallait que je me sauve vite fait bien fait sinon je ne donnais pas cher de ma peau ? Une fois que je me sentais assez loin je commençais à courir aussi vite que je le pus mais la bête était à mes trousses ! Je courrais alors encore et encore essayant de garder mon calme…je remerciais mentalement mon père de m’avoir à peu près formé pour savoir un minimum comment réagir pour garder mon sang froid.

Malheureusement je trébuchais contre une branche d’arbre et me cognais la tête…mince ! Ca faisait mal ! Je regardais en face de moi mais je voyais que le paysage qui tournoyait avec les grognements au loin. Je touchais un peu mon front et je vis un peu de rouge sur mes doigts…je ne m’étais pas raté. J’essayais de me redresser mais retombait aussitôt. Je me retournais et attendais que la bestiole vint me trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Dim 5 Juil - 18:24

Aujourd'hui , Le soleil tapé fort en Californie, mes sœurs était dans leurs chambre écoutant toute sort de musique que des adolescente écoutée pendant des heures en rédigeant leur journal intime ,Pouah ! .
Allongée dans son lit, il contempla le plafond, sachant quoi faire.Il se leva et regardas a travers les baie vitré de sa chambre, Renesmée et Jacob était partis ensemble rendre visite au Cullen. Bien décidé de s'aérait quelque peu, il sortis de sa chambre, descendant des escaliers nonchalamment, il partis a travers a foret, Sentant des convulsions, il partis vers un arbre se mettant a nue tout en déposant ses habit a terre, il se transforma en loup, son pelage d'un roux éclatant, Hérité de son père lors de sa mutation.
Parcourant la forêt , sentant l'air boisées, Il adorait être dans sa vrai peau, passant des heures a courir au près de son père, surveillant les alentours de la villa, un vrai protecteur, il c'était vraiment calmé depuis, il allait bientôt prendre l place de son père en tant que Alpha. Se qui le ravisas un peu, son père vieillira au moment même, il mourra un jour ou l'autre nous laissant seul avec Renesmée et les Cullen . Ses bien pour cela que, quand le moment seras présents il refuseras d'être le suivant Alpha.

Près des buissons, il trouva un arbre, se prélassant, il se reposas, avant de sentir une odeur d'humain dans les parages, entendant un craquement de branches, cela confirma la présence d'une personne, tout en émissent un grognement qui sortis des fin fond de son torse, il se mit a courir a la recherche de cette humain, Tout en humant l'air il suivit sa trace, Peut-être était-ce des nomades, a cette pensées il ulula et accéléra son pas de course,
son devoir était de protégée sa famille, Déjà que Summer c'était entichée d'un vampire, cela le désespérait, Il ne pouvait rester au coté de se vampire sans qu'il soit pris par spasmes dans tout le long de son corps. Jacob était de son avis, surveillant a chaque instant se vampire d'un périmètre , cela était préférable de rester sur ses gardes.

Il aperçu la silhouette de la .. femme ? une femme airant dans les bois seul était du pur suicide, Il arriva a la hauteur de la jeune femme, Il se pencha, elle avait l'air apeurée, il ne compris pas au début, il était encore sous sa forme lupins, Il partis derrière un arbre enfilant un short délavée, étant torse nue, il alla a la rencontre de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Dim 5 Juil - 18:53

Adossée comme je le pouvais à mon arbre, j'essayais de garder connaissance étant donné que je m'étais à moitié assommé en trébuchant!
J'aurais bien voulus courir très vite et très loin mais on aurait dit que mes jambes ne voulaient plus me porter.

C'est alors que je vis l'animal grognant vers moi. Je m'étais attendu à un chien sauvage tout au plus mais la vision qui s'offrait à moi maintenant était celle d'un loup. Un loup! Je croyais qu'il n'y en n'avait pas en Californie! Mais le pire c'est qu'il était énorme! Le pelage roux, magnifique animal mais là il était vraiment trop près de moi à mon goût d'autant plus que je saignais un peu.

Inconsciemment j'avais arrêté de respiré, comme si grâce à cela j'allais pouvoir m'en sortir. J'essayais de rationaliser au maximum ce qui m'arrivait...allons, les loups n'attaquent pas les humains en général.
Je vis l'animal se pencher sur moi et je fermais les yeux...je serrais les dents en priant pour qu'il passe son chemin.


*Va t'en je ne suis pas comestible!*

Pensais-je. Puis comme si la bête m’avait entendu, celle-ci tourna les "talons" pour disparaître. Je soupirais alors de joie...j'avais une bonne dose de chance aujourd'hui! Mais il ne fallait pas traîner et recouvrer très vite mes facultés de mouvement.
Je passais une nouvelle fois ma main sur mon front et touchais ma plaie...cela semblait superficiel mais j'allais avoir un beau bleu...si mon père revenait j'avais intérêt à lui fournir une bonne explication. Sinon il allait lâcher l’armée sur la ville et ça je ne le voulais pas.
Me redressant je m’époussetais comme je le pouvais. Je m’apprêtais à me retourner pour déguerpir au plus vite quand je me retrouvai nez à nez avec un jeune homme. Ce dernier avançait vers moi, torse nu…


« Bon sang ! »

J’avais eu ma dose de mauvaises surprises aujourd’hui.

«Vous m’avez fait peur ! »

Voyant que le jeune homme devant moi était torse nu, je préférais détourner un peu les yeux.

« Vous ne devriez pas rester ici, il y a un loup gigantesque dans les parages ! »

Ajoutais-je, je ne pu réprimer un frisson d’angoisse en repensant à cette proximité que j’avais eu avec ce loup. J’ignorais à cet instant que cet homme qui était devant moi était le loup en question…encore naïve, j’ignorais tout du monde des vampires et des loups-garous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Dim 5 Juil - 20:02

Quand il fut a sa hauteur, il était surpris, La chaleur lui montait en lui, le tambourinement de son cœur affolée en fus presque dérangent . Il n'avait jamais vraiment pus comprendre les légendes Quileutes sur l'imprégnation, pou lui , tout n'était que construit, pourtant ses parents le prouvait, une union quasi impossible réunissant les deux ennemis jurées depuis des décennies.

-Désolée si je t'ai apeurée .

Il regarda autour de lui cherchant un prétexte pour s'échapper des excuses démontré se qu'elle avait vue, pourtant il avait enfreins la loi , il n'avait pas était assez intelligent pour savoir que des humains trainer dans la forêt. Si Jacob l'apprenait il finira dans de beau draps. Passons, il allait devoir faire preuvent de patiente et d'intelligence. Ne sachent quoi inventée.
Avait-elle aperçue sa formes lupins, du moins il ne l'espérait pas, tout cela l'attiras dans des histoires invraisemblable, Pourtant il semblait attirée par celle-ci, comme un aimant, s'était-il épris de cette fille, possible.
Pourtant il refoulait ses pensées tout cela lui attiras des ennuies, et il devra tout expliquer de tout au plus sur sa nature et les vampires . Qui croirait a ces histoires a dormir debout, pas les humains en tout cas, il était trop superstitieux sur ses monstres mythiques . Il allai devoir jouer un rôle qui ne lui convenait pas .

- Un loup gigantesque ? c'était peut-être un ours qui sais, il rengorge plein dans cette forêt, d'ailleurs que faite vous dehors, dans cette forêt, seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Dim 5 Juil - 20:49

Le jeune homme s'excusa de m'avoir surprise, ce n'était pas grave de toute manière j'étais trop préoccupée à m'assurer d'être entière pour avoir fait attention à ce qui se passais derrière moi.

"Ce n'est pas grave...je ne faisais pas attention non plus."

Pendant que je parlais j'eu le sentiment que pendant un instant le jeune homme me fixais...mais cela ne devait être qu'une idée, mes sens étaient quelque peu altérés alors je chassais cette idée de ma tête.

C'est alors que le jeune homme me dit que c'était peut-être un ours...un ours? J'étais peut-être choquée par la situation mais pas tant que ça quand même! Un ours ça se remarque non? J'avais déjà vue des ours à la télé et au zoo.
Je secouais légèrement la tête, je n'étais pas de celle que l'on pouvait berner facilement.


"Je sais ce que j'ai vue...un loup plus grand que la moyenne avec un pelage roux. Si cela avait été un ours je ne pense pas que je m'en serais sortie."

Les ours étaient vraiment plus agressifs que les loups, le loup a peur de l'humain alors que les ours beaucoup moins. Il n'y avait qu'à répertorier les attaques d'ours et de loups sur l'Homme...on pouvait constater que l'ours attaquait beaucoup plus.
Je regardais le sol et il n’y avait pas d’empreinte d’ours, je pointais les empreintes que la bête avait laissé sur le sol pour montrer au nouvel arrivant.


« Je n’y connais probablement pas grand-chose mais je ne pense pas que cela soit une empreinte d’ours. »

C’est alors que le jeune homme me demanda ce que je pouvais faire dans un endroit pareil et surtout seul.
Je me mis à rougir un peu, j’vais un peu honte car sur ce point là ce dernier n’avait pas tord. Il était dangereux pour quelqu’un de seul d’aller dans ce genre d’endroit
.

« Heu…je viens d’arriver dans la région alors je voulais voir un peu comment c’était. Inutile de me faire un sermon je sais très bien que ce n’était pas malin de venir ici seule. »

L’inconnu pouvait constater que j’avais un caractère assez fort malgré mon allure de jeune fille fragile.

« Je pourrais vous retourner la même question ? »

Dis-je souriant tout de même un peu. Cela me faisait du bien d’être sermonné en fait…car j’étais tout le temps seule, on pouvait dire que je m’étais construite seule car ma mère étant morte, mon père était tout le temps à la base…
alors il n'avait pas le temps de me dire ce qui était bien ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Lun 6 Juil - 14:22

Si elle savait que, dans se monde régner tout être mythique qui se battait entre eux, Pour avoir le dernier mot elle ne prendrais pas sa phrase a la légère . Les ours sont bien moins inoffensif que les loups, nuances , Le jeune Reese ne se serait pas approcher d'aussi près du visage de la ravissante jeune fille sous sa forme lupins si il ne savait pas se contrôler, il aurait pus la confondre avec un sang su . C’est bien pour cela qui fait des tourner continuel avec son géniteur autour de la forêt guettant le moindre bruit suspect , il avait renier son devoir de protecteur a ses début de mutation et pourtant il s’en et habituer, ne pouvant refouler les gênes retransmit par sa lignée.


Tout en regardant la jeune femme, il, elle lui montras la trace de patte, les sienne qui l’avait laisser malencontreusement sous son poids, baissa son regard pour mieux voir l’empreinte, il aurait dut être bien plus prudent et il le savait pertinemment, encore une fois il avait commis une grave erreur de sa part, il aurait dut être plus méfiant et s’enfuir au lieu de partir a la trace de la femme, après tout c'était sa nature qui était en jeu, il ne devait pas faire de faux pas surtout pas maintenant alors qu’il aller bientôt être le prochain élu de la lignée de la meute se son père.


Elle rougit a sa question, rien de plus naturel, Edward avait vaguement parler un jour alors qu’il était bambin, que Bella rougissait continuellement en présence de Jacob et Edward quand elle était encore qu’une humaine fragile. Elle avait un fort caractère, tant mieux, il aurait plus de chance de l’abordée se dit-il.


Sa question le désarçonna que devait-il dire, il devait trouvée une réponse valable, qui pourrait le sauvée facilement de se piège tendus par lui-même . Si il avait sut, il aurait plutôt conversait sur un autre sujet que sa présence dans la forêt.

-Je suis sortis pour me changer les idées, mes sœur son vraiment dérangeantes avec leurs conversations de fille.

Il ne savait que dire, et pourtant un besoin vital voulait qu'il entendent encore sa voix mielleuse, Il s'assit par terre en tailleur, tapotant de la main la terre incitant a la fille de s'assoir près de lui.

-en faite, quel est ton prénom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Lun 6 Juil - 17:44

Si je savais dans quel monde évoluait le jeune homme je ne pense pas que je l’aurais crue. Pour moi toutes ces choses sur les lycans, les vampires et autres sorcières n’étaient que des créatures folkloriques qui servaient à effrayer les enfants.
J’aurais peut-être rit et puis je serais passé à autre chose…j’avais été élevé dans un esprit très terre à terre. Mes parents m’avaient enseigné qu’il n’y avait pas de Dieu, pas de divinité, pas de fantôme, pas de vie après la mort, rien…le néant et puis c’était tout.
Seule la science pouvait tout expliquer et si cela restait un mystère, alors ils se mettaient la tête dans le sable sans chercher à comprendre non plus. Je devais avouer avec honte que tout ce qui ne pouvait pas s’expliquer me faisait peur…pour moi les seuls monstres qui pouvaient exister était la race humaine.
Les seuls animaux capables de se détruire mutuellement sans réelle cause, c’était bien nous et nous seuls…les humains.

Lorsque j’affirmais que cette trace de pate n’était pas celle d’un ours mais bien d’un loup le jeune homme préféra garder le silence. Ah ça ! J’étais bien sûre de moi ! Par contre je n’arrivais pas à interpréter le silence du jeune homme. Ne voulait-il pas insister ou alors la raison était toute autre ? En tout cas je ne savais pas que la région regorgeait de loups…il faudrait que je me renseigne un peu. Et puis c’était étrange, le loup par lui arrive…peut-être que cette bête énorme lui appartenait et qu’il ne voulait pas qu’on le sache ? Houlà...là je pense que c’était moi qui allais chercher trop loin ! J’avais une imagination débordante parfois !

A la question que je lui avais posé se qu’il pouvait bien faire ici lui aussi alors qu’un loup trainait dans les parages, ce dernier me révéla qu’il avait préférer prendre l’air à cause des conversations de ses sœurs. Je ne comprenais mais vraiment en quoi cela était dérangeant ? Enfin…nous n’avions visiblement pas le même genre de vie non plus…lui avait du monde autour de lui alors moi j’étais fille unique et toujours seule chez moi.

Je me suis mise à l’envier…à imaginer sa vie avec ses sœurs qui parlaient beaucoup. Au moins il avait de la vie autour de sois et il n’était pas toujours confronter à un silence glaciale…j’aurais tellement voulut que cela soit comme ça chez moi…avoir un frère ou une sœur avec qui rire, avec qui pleurer ou me fâcher. Mais la vie en avait voulut autrement.


« Cela doit être amusant… vous devriez en profiter.»

Dis-je avec un regard vague…je me demandais jusqu’à quant est-ce que j’allais supporter toutes ses absences…j’étais sûre que plus mon père était loin de moi mieux il se portait.
C’était terrible d’imaginer cela…

C’est alors que je réalisais que le jeune homme était grand…très grand ! Je ressemblais à une brindille à côté de lui. Mon dieu je discutais avec un parfait inconnu ! Si ce dernier voulait me faire du mal je pense que je ne pourrais résister bien longtemps. Il pourrait me briser entre ses doigts comme une si je n’étais qu’une simple paille.
Ce dernier prit place sur le tapis de feuilles mortes et m’invita à prendre place à ses côtés. Mon regard gris se plongea dans le sien, je cherchais à lire ses intentions…étaient-elles bonnes ou mauvaise ? Après quelques secondes je baissais un peu mes défenses, il n’y avait aucune trace d’agressivité au fond de ses grandes prunelles noires. Je décidais alors de m’assoir un peu.


« Je m’appelle Nikki… »

Le jeune homme était la seule « connaissance » depuis que j’étais arrivée ici alors autant essayer de faire connaissance ?

« Et toi ? »

Je sentais ma peau tirer un peu au niveau de ma blessure au front, j’espérais que cela n’était pas trop grave. Cela semblait avoir arrêté de saigner.


« Je survivrais ? »

Demandais-je au jeune homme en montrant ma petite blessure. Je n’étais pas douillette mais je n’avais pas la moindre idée de l’aspect de ma blessure…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Jeu 9 Juil - 0:35

Elle pensait que avoir des Sœurs comme les miennes doit être génial, peut-être, Pour lui, il ne pouvait partagée se qu'il pensait avec ses sœurs comme il le ferait avec un homme, il ont pas les mêmes sentiments qu'eux. Étant dans une famille peu commun, dirons-nous, côtoyant les vampires du côté de sa mère, Et les modificateurs de l'autre, les deux ennemis jurée, réunis pour fondée un tout. Ses sœurs sont l'exception de la famille, elle ne sont que des petites humaines qui mourront un jour ou l'autre, se qui attriste fortement toute la famille, Il essaye de ne pas y pensée quand il dans son corps de loup, ne voulant pas blessé son père qui lit comme un livre ouvert .

-La vie est courte, soit nous devons en profité au maximum que nous soyons permis.

Il s'étonna de voir que la fille n'avait pas peur, au contraire elle avait l'air d'être en sécurité en sa présence. Sûrement ses gênes de lupin faisait fuir les vampires. Jacob,lui avait déjà racontée son passé, quand il était fou amoureux de Bella, sa grand-mère a présents. Il se rappela d'un nom, Victoria, une femelle, celle qui avait engendrée pas mal de problème au Quileutes et au Cullen, il c'était allié pour combattre cette vampiresse qui voulait se venger de la mort de son compagnon.

-Euh...Reese , Reese Black Cullen . affirma-t-il

Il regarda son front, Le sang c'était estompait, Il était heureux a se moment même de n'être pas un vampire comme la plus part de sa famille, il aurait pus la liquider de son sang sans le vouloir , comme quoi, être un jeune loup avait des coté positifs...

-Sûrement , tu ne mourras pas pour une égratignure ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   Jeu 9 Juil - 18:17

La vie était courte je le savais. J'avait vue de très près la mort lorsque le bâtiment dans lequel j'étais censé être en sécurité avait explosé.
Pendant un peu plus de deux jours j'étais restée bloqué dans une espèce d'amas de murs, de poussière et de sang...complètement dans le noir, pétrifiée par la peur, la soif et la douleur.
J'avais huit ans lorsque cela c'était produit et que l'on nous dise qu'à cet âge on ne réalise pas vraiment ce qu'est la mort, et bien ce n'est qu'un mensonge car je me représentais très bien ce que c'était.

Pourtant cela ne m'a pas donné envi d'en profiter plus que de raison. En fait après avoir apprit la mort de ma mère dans l'attentat je pense qu'une partie de moi est partie avec elle, m'empêchant non...me faisant culpabiliser de profiter de la vie alors qu'elle était morte.
Cependant je respectais la vie et jamais je ne me mettrais en danger de manière inconsidérée.


"Je suis d'accord avec toi...Il est si facile de perdre sa vie..."

Dis-je en souriant au jeune homme bien que mon regard se recouvrit d'un voile de tristesse alors que je pensais à ma mère. Il avait bien raison de dire cela car il n'y avait rien de plus beau que la vie. Il fallait profiter aussi au maximum des gens que nous aimions avant qu'ils ne disparaissent comme soufflé par le néant.

Je me sentais en sécurité avec ce jeune homme à mes côtés, je ne saurais expliquer la cause mais c’était ainsi. Je faisais toujours confiance à mon intuition et celle-ci me murmurait que je pouvais lui faire confiance, que je ne risquais rien avec lui. J’avais décidé d’écouter ma petite voix intérieure et profiter du moment présent.
D’autant plus que sa carrure de champion de boxe inspirait le respect…je doute que si quelqu’un décidais de s’en prendre à nous ce dernier résisterait. Reese était de ceux a qui l’on sentait une certaine force émaner d’eux.

Le jeune homme s’appelait Reese…Reese…je retenais ce prénom car je n’avais pas envi d’oublier son visage si un jour nos chemins se recroisaient.


« Enchanté Reese… »

Répondis-je simplement…Puis je me mis à rire lorsqu’il parla de mon égratignure. Avec la douleur que j’avais ressentit, j’avais eu la désagréable impression de m’être arraché la moitié du front.

« Tu habites ici depuis longtemps ? Moi je viens d’arriver ici…je suis un peu perdu en fait. »

J’attendais sa réponse, en fait je trouvais que je parlais beaucoup aujourd’hui. Je ne savais pas pourquoi. D’ordinaire j’étais plutôt taciturne, j’observais le monde mais ne m’y fondais jamais. Peut-être parce que ce garçon ne me laissais pas indifférente ?
Il était vrai que ce genre de garçon devait avoir sa petite troupe de groupies collées aux basques ? Le teint bronzé, la gentillesse, le physique. Mon Dieu j’espérais ne pas être comme ça ! Non je me l’interdisais et puis cela n’était pas dans ma nature. Je n’avais rien d’une folle furieuse complètement superficielle.
Je pensais effectivement que le jeune homme ne me laissait pas vraiment indifférente sinon j’aurais tourné les talons pour rentrer chez moi après avoir dénigré Reese du regard. Mais là cela ne c’était pas produit, au contraire j’étais assise à côté de lui.


« Tu viens souvent ici ? Je veux dire dans la forêt ? Elle est très grande…et très belle. Dit moi, est-ce toi qui a fait fuir ce magnifique loup ? Il était effrayant vraiment effrayant mais vraiment magnifique à la fois. »

Dis-je un air rêveur sur le visage. J’avais réussis à me rappeler de son beau pelage même si j’étais tétanisée par la peur. J’arrivais maintenant à faire le trie dans les différents sentiments que j’avais éprouvé face à cet animal et finalement en y repensant…je n’en n’avais jamais vue d’aussi beau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ballade pas comme les autres |PV Reese   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ballade pas comme les autres |PV Reese
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight New Evolution :: Newport Beach :: ¤ La forêt ¤-
Sauter vers: